Le Pied-à-terre, 109 bd Beaumarchais

Merci sort des murs de son magasin pour retranscrire toute sa vivacité d’esprit dans un appartement : Le Pied-à-terre.

C’était un rêve. Pouvoir incarner un lieu au point de l’habiter, troquer un état d’esprit et des valeurs – l’amour du beau, de l’utile et du quotidien contre la vie elle-même, ensemble, dont tout l’art serait d’aimer et de surprendre, chaque jour et chaque objet un peu mieux.

115 m2 empreints d’histoire

C’est dans un appartement typiquement parisien et historique du Boulevard Beaumarchais que Merci a décidé d’emménager.

115m2 empreints d’histoire, qui se prêtent au jeu et redeviennent vivants, avec et pour Merci.

Tout le pied-à-terre est d'origine

Datées de la fin du 19ème siècle, de 1890 exactement, les pièces principales n'ont jamais été touchées. Les vitraux de la salle de bain, les cheminées, tout ce qui est d'époque et qui a pu l'être, a été conservé.

Dans la cuisine, les 300 tomettes que l’on peut fouler désormais, sont d’époque. L’espace vide, créé par les tomettes manquantes, trop endommagées pour être employées, a été comblé par du béton.
La démarche de Merci est double : révéler l’existant, l’original, l’état initial. Et quand ce n’est pas possible de révéler, la solution se trouve alors du côté du contemporain. Hors de question de feindre, d’imiter, de prétexter, de contrefaire. Une démarche éprise de philosophie.

Des pièces remplies d'oeuvres d'art

Des œuvres d’art choisies par la School Gallery en collaboration avec l’équipe de Merci sont exposées dans l’appartement.

Olivier Castaing, fondateur de la School Gallery, est un défricheur qui depuis plus de dix ans défend des artistes confirmés et de jeunes talents venus de tous horizons.
Sa galerie est un lieu de découverte accessible à tous.